La salle des Halles de Beaune aménagée pour la vente caritative des vins Hospices de Beaune. Photo © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr
0 0
Read Time:5 Minute, 6 Second

(suite de notre article du 6/11/2022 --> cliquez ICI)

Un très bon millésime 2022 (et plus encore pour les vins rouges), une vente parrainée pour la Pièce des Présidents par la journaliste et écrivaine Flavie Flament et l'acteur Benoît Magimel … tout semble avoir contribué à hisser la 162e vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune sur les plus hauts sommets. La vente, qui soutenait cette année, avec la Pièce des Présidents, la cause de l’enfance, a battu presque tous les records.

Photo de Une : La salle des Halles de Beaune, aménagée pour la vente aux enchères des Hospices. Plus de 700 personnes étaient présentes pour cette 162e édition © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr

31 millions d’euros : un record mondial

Le dernier coup de marteau, frappé dimanche 20 novembre par le commissaire-priseur de Sotheby’s (quatre commissaires-priseurs se sont succédé lors de la vente) a retenti après un marathon de 7 heures sur un montant cumulé, hors frais et en incluant la Pièce des Présidents, de près de 29,8 millions d’euros, 28 978 500 € hors Pièce des Présidents.

Un des quatre commissaires-priseurs de Sotheby's, officiant lors de la vente des vins des Hospices de Beaune dimanche 20 novembre 2022. Photo © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr
Un des quatre commissaires-priseurs de Sotheby's, officiant lors de la vente des vins des Hospices de Beaune dimanche 20 novembre 2022. Photo © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr

En incluant les frais le montant total ressort à 31 millions d’euros. Le record de 2018 (13,97 millions d’euros au total, hors frais et Pièce des Présidents) a ainsi été pulvérisé, multiplié par plus de deux. Cette vente est aussi la plus importante réalisée par le département vins de Sotheby’s et s’inscrit comme un record mondial pour une vente aux enchères de charité.
802 pièces (620 de vin rouge, 182 de blanc) étaient présentées cette année, contre 356 un an auparavant, le plus petit nombre depuis 1977, et 843 en 2018. Le bénéfice de la vente servira à financer les investissements des Hospices Civils de Beaune qui regroupent notamment les centres hospitaliers de Beaune, Arnay-le-Duc, Seurre et Nuits-St-Georges.

Hausse de 8,28 % du prix moyen des fûts

La qualité du millésime 2022, vinifié avec talent par Ludivine Griveau, régisseur du domaine viticole, et son équipe, et la générosité des enchérisseurs (venus de 30 pays), collectionneurs et professionnels du vin ayant participé depuis la salle, au téléphone ou en ligne ont donc contribué à la valorisation des vins. Le prix moyen, hors frais, des vins rouges et blancs, affiche une progression de 8,28 % par rapport à 2021 (35 974 € en 2022 contre 33 223 € en 2021). Le prix global ainsi que le prix moyen sont dont dépassés, signe que le marché, notamment à l’international, demeure porteur, ce qui est de bon augure pour l’ensemble des vins de Bourgogne, la vente étant un marqueur pour les prix.

Dans la salle des ventes ... Photo © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr
Dans la salle de la vente où plus 700 personnes étaient présentes pour ces 162e enchères. Photo © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr

Ajoutons que cinq pièces de Bâtard-Montrachet Grand Cru, Cuvée « Dames des Flandres » ont été adjugées à 324 000 € chacune, soit plus du double de l'estimation haute faite avant la vente. Enfin, les deux nouvelles cuvées présentées cette année - 13 fûts du Corton Grand Cru cuvée Les Renardes et 5 fûts du Beaune Blanc 1er cru Clos des Mouches cuvée Hugues et Louis - se sont vendues, en cumulé, respectivement 700 756 € et 235 440 €.

Photos : à gauche l'entrée du village d'Aloxe-Corton (Côte-d'Or) ; à droite la montagne de Corton, avec son bois, en surplomb des villages d'Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses. Vue du ciel sa forme évoque une tonsure monacale, dit-on localement. Il est vrai qu'elle se situe sur d'anciennes terres cisterciennes. Photo © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr

Un nouveau record pour la pièce de charité

C'est par la volonté de Nicolas Rollin, chancelier de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, et de Guigone de Salins que fut construit, en 1443, l'Hôpital de l'Hôtel-Dieu. Ainsi débuta l'histoire des Hospices Civils de Beaune. Photo © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr
C'est par la volonté de Nicolas Rollin (ci-dessus), chancelier de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, et de Guigone de Salins que fut construit, en 1443, l'Hôpital de l'Hôtel-Dieu. Ainsi débuta l'histoire des Hospices Civils de Beaune. Photo © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr

Lors de cette vente un autre record a été établi par la Pièce des Présidents, un Corton Grand Cru issu de l'assemblage de trois des plus beaux terroirs du Domaine des Hospices de Beaune (Corton Les Renardes, Corton Les Bressandes et Corton Les Chaumes), partie à 810 00 €, contre 800 000 en 2021. Cette somme sera versée aux associations Princesse Margot, qui vient en aide aux enfants atteints de cancer et à leurs familles pour un projet d’hébergement temporaire des familles « La maison des Parents » ; et Vision du Monde, engagée dans la lutte contre les souffrances faites aux enfants à travers le monde, pour le projet « Kenya Big Dream » de lutte contre la déscolarisation et l’analphabétisme des enfants, « conséquences des mutilations génitales féminines et du mariage des enfants ». Les maisons bourguignonnes Badet Clément, Albert Bichot, Groupe Boisset, Bouchard Père et Fils, Champy, Chanson, Joseph Drouhin, Faiveley, Louis Jadot, Olivier Leflaive, Patriarche et Veuve Ambal – ont conjointement acquis la Pièce des Présidents.
À l’occasion de la vente de cette pièce unique un hommage a été rendu au négociant bourguignon Louis-Fabrice Latour, disparu en septembre 2022.

Le millésime 2022

La récolte de 2022 a été la plus importante en volume après 2018. Le millésime aurait pu être très solaire, à cause du fort ensoleillement et de la sècheresse qui a touché le vignoble cette année, mais grâce au contrôle des raisins, pour optimiser la maturité et l'aromatique, réalisé par les équipes des Hospices dirigées par Ludivine Griveau, les blancs ressortent avec un expression de fruit très marquée, sur la fraîcheur et d'une belle vivacité. Les rouges paraissent globalement exceptionnels, tanniques, ronds, d’une puissance maîtrisée avec un bel équilibre acidité/sucrosité et des arômes complexes.

Une partie des cuvées Corton-Charlemagne Grand Cru du millésime 2022 qui ont été dégustées samedi 19 novembre aux Hospices de Beaune. Photo © Pierre d'Ornano / Aeternus.fr
Happy
Happy
100 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
close
Partagez cet article :