Créateur joaillier installé à Paris, Antoine Chapoutot réalise des bijoux sur-mesure. Amoureux des pierres précieuses, il en orne presque tous ses joyaux. Photo © Pierre d'Ornano Aeternus

Un bijou est, par essence, un objet qui se doit d’être singulier. Alors, on recherche le plus souvent l’objet unique, dans lequel peut se projeter l’image de l’être aimé. Nous avons découvert Antoine Chapoutot, un créateur joaillier, qui tient boutique à Paris, sur la Rive Gauche. Il réalise des bijoux sur-mesure. Un passionné, qui n’était pas à l’origine destiné, par ses études, à devenir joaillier et un amoureux des pierres précieuses.

Photo : Antoine Chapoutot dans son show-room parisien, rue de Tournon © Pierre d’Ornano

Depuis son installation, en 1995, il a à son actif la création de près de 2 000 bijoux, des pièces uniques, faites sur-mesure, des bagues, des bracelets, des pendentifs, des colliers, des boucles d’oreilles. Des bijoux inspirés par son univers culturel comme les modèles de bagues Malevitch, Praha ou encore Tara, qui font référence aux personnalités dont il s’est inspiré, ou bien les pendentifs Sillage et Nuage, dotés d’un feutre à parfumer qui rappellent les Vinaigrettes (flacons contenant des sels) portées par les femmes, bourgeoises ou nobles, du 18e Siècle, engoncées dans leurs corsets trop serrés, dont le contenu servait à les ranimées lorsqu’elles perdaient connaissance.

Pendentif Sillage or jaune feutres de couleur, création Antoine Chapoutot. Photo © DR
Pendentif Sillage or jaune feutres de couleur, création Antoine Chapoutot. Photo © DR

Chez Antoine Chapoutot, on vient avec son envie de séduire, ses désirs, voire ses fantasmes pour le plaisir de s’offrir ou d’offrir un objet unique. Lui, il les retranscrit, les dessine et met en œuvre toute la chaine de création. Or blanc, jaune, rose, rouge ou noir, et pierres fines ou précieuses pareront les destinataires en fonction de leurs souhaits.

Alliance or blanc et 7 baguettes diamant 1,45 carat, création Antoine Chapoutot. Photo © DR
Alliance or blanc et 7 baguettes diamant 1,45 carat, création Antoine Chapoutot. Photo © DR

Bijoutier par amour des gemmes

Ce maître joaillier était, depuis l’enfance, fasciné par les gemmes dont il orne ses créations. Cette réminiscence de l’enfance s’impose de nouveau à lui alors qu’il est en stage chez un diamantaire pendant ses études à Sup de Luxe. « Les bijoux sont des piédestaux qui doivent magnifier les pierres » déclare-t-il. Bien sûr la lumière, et ses reflets à travers les pierres y ont un rôle majeur. Ses créations sont épurées et conçues pour qu’elle joue avec les pierres taillées, les impose à la vue et en fasse ressortir les éclats.

Bague Eolia du joaillier Antoine Chapoutot, en or blanc spinelle ovale de 3,12 carats, pavage de diamants 0,44 carat et de rubis 1,15 carat. Photo © DR
Bague Eolia du joaillier Antoine Chapoutot, en or blanc spinelle ovale de 3,12 carats, pavage de diamants 0,44 carat et de rubis 1,15 carat. Photo © DR

Parmi les pierres, le spinelle est sa préférée, en raison de sa vivacité et de sa couleur d’un rouge plus brillant encore que celui du rubis. « D’ailleurs le célèbre rubis ‘Prince-Noir’, serti sur la couronne d’Angleterre, est en fait un spinelle », rappelle Antoine Chapoutot. Dans la hiérarchie de ses préférences il-y-a ensuite le saphir, la tourmaline et le grenat démantoïde d’un vert à l’éclat particulier, très difficile à trouver. Enfin vient le diamant, une pierre à part, pour lui, « et qui ne se compare pas. C’est la matière la plus dure au monde, une pierre hors du temps, indestructible qui ne périra jamais ».

Trois créations du joaillier Antoine Chapoutot. Photo © Pierre d'Ornano Aeternus
Trois créations du joaillier Antoine Chapoutot. Photo © Pierre d’Ornano

Le chemin de vos désirs

« On choisit une pierre comme on choisit un partenaire »

Pour « assouvir » les désirs de ces clients, et cerner au mieux la personnalité, les goûts, l’univers et les attentes de la personne à qui le bijou est destiné, Antoine Chapoutot les reçoit pour un entretien d’environ une heure*. Cet échange, qui prend la forme d’un dialogue convivial, est nécessaire car pour le joaillier « il-y-a toujours une histoire associée à l’achat d’un bijou, qui appartient à l‘acheteur, en lien avec sa personnalité ». Une étape essentielle puisque c’est à partir de ces informations que le choix de la, ou des pierres qui vont orner le joyau, ainsi que le métal précieux qui servira de monture, et la forme de celle-ci, seront définis. Les éléments recueillis son aussi une base pour l’établissement d’un budget.
Il s’ensuit un dessin, exécuté par Antoine Chapoutot, qui peut également réaliser une maquette et, si le client est en accord, vient le moment, important, de la sélection de la ou des pierres car « on choisit une pierre comme on choisit un partenaire », affirme-t-il.

À 1 degré des plus belles pierres

Pour un joaillier, la qualité des pierres est fondamentale. « Dans la recherche et l’acquisition [des pierres,) plus que la provenance, c’est la source qui est importante. C’est l’intermédiaire qui travaille avec les extracteurs ou les diamantaires comme De Beers », explique Antoine Chapoutot. S’il détient un stock important de pierres et de diamants en propre, il est constamment en recherche pour « coller » à la demande de ses clients et passe par des intermédiaires, importateurs, via un réseau constitué depuis son installation. Une recherche au meilleur rapport qualité/prix… « Je choisis des pierre à 1 degré de la plus belle couleur et à 1 degré de la plus belle pureté, soit la qualité VVS  (Very, Very Slightly Included) », précise Antoine Chapoutot, ce qui lui permet d’offrir à sa clientèle des pierres somme toute magnifiques, mais à des prix raisonnables.

Bague Anna or rouge saphir change color bleu/violet 5,06 carats et pavage diamants, création Antoine Chapoutot. Photo © DR

Une recherche « d’excellences »

Après l’achat des pierres, viennent les différentes phases de fabrication. Concepteur designer en amont, il s’inscrit en « chef d’orchestre » de la production et en suit, de A à Z, toutes les étapes avec les fondeurs, les sertisseurs, polisseurs et graveurs. Et c’est à des MOF (Meilleurs Ouvriers de France) qu’Antoine Chapoutot demande, lorsque c’est nécessaire, de retailler les pierres. On est donc dans une recherche d’excellences et non dans la mise en avant du bijou d’artiste.

*Précisons que, bien avant l’épidémie due au coronavirus qui réduit les contacts, parce que sa clientèle est internationale et le plus souvent fidèle, Antoine Chapoutot réalisait cet entretien à distance, aujourd’hui encore plus d’actualité.

Pendentif Dreamcatcher or blanc diamants et Labradorite. Antoine Chapoutot. Photo © DR
Pendentif Dreamcatcher or blanc diamants et Labradorite. Antoine Chapoutot. Photo © DR

Un parcours atypique

Rien, a priori, ne destinait Antoine Chapoutot à devenir joaillier. Après avoir décroché un diplôme de commerce et gestion financière, il entre à la Générale des Eaux (Véolia), puis exercera le métier de contrôleur de marché à la Bourse de Paris. Là, il prend la décision de s’orienter vers un troisième cycle de marketing du luxe à  l’ISML*, la plus ancienne formation aux métiers de la gestion et du marketing du luxe, fondée en 1990 par Alain Dominique Perrin. « Il y avait, via cette formation, tout un univers qui s’ouvrait », déclare-t-il, un univers dans lequel il s’est engouffré avec passion. Après avoir obtenu son diplôme en 1992, il fait un stage d’un an chez un diamantaire avant de s’installer comme joaillier.
*L’Institut Supérieur de Marketing du Luxe,  connu sous le nom de Sup de Luxe, est une école qui propose des programmes de gestion du luxe, du Bachelor au MBA.

127 pierres montées, une création qui a demandé 10 jours de travail, constituent ce bijou réalisé par Antoine Chapoutot. Photo © Pierre d'Ornano
127 pierres montées, une création qui a demandé 10 jours de travail, constituent ce bijou réalisé par Antoine Chapoutot. Photo © Pierre d’Ornano

Informations pratiques & tarifs

Antoine Chapoutot
– Adresse :
12 rue de Tournon, 75006 Paris

Accueil sur rendez-vous
Tel : 0142491824
Mail : antoine@chapoutot.com

Tarifs

–> Minimum : 700 € pour une bague, 600 € pour des boucles d’oreilles.
–> Maximum : très variable, peut dépasser 200 000 €, cela dépend du nombre et de la valeur des pierres ornant le bijou.

Temps d’attente

–> Comptez 3 semaines minimum pour un bijou sur-mesure.

close