Les Naufragées, 2019 © Anaïs Dunn

Artisans sous tension et climat en tension, on pourrait ainsi résumer le contexte dans lequel s’est inscrite la deuxième édition du Prix de la jeune création du verre français, lancé par le Musée/Centre d’art du verre de Carmaux (MCDAV). Un Prix 2020, dont la Communauté de Communes Carmausin-Ségala a souhaité qu’il soit maintenu, malgré la crise sanitaire, et décerné, en raison notamment de cette même crise, pour soutenir les artistes. Les membres du jury* se sont donc réunis, partiellement à distance, pour étudier les projets des 9 candidat(e)s qui ont concourus.
Cette année, la gagnante du concours est Anaïs Dunn pour son projet de création « Tension paysage ».

Photo de Une : « Les Naufragées, 2019 » © Anaïs Dunn 

« Tension paysage » ou climat actuel du monde

L’œuvre « Tension paysage » sera une installation en verre doté d’un système d’infrasons qui feront vibrer des modules en verre soufflé. Ces vibrations reproduiront des données sismiques de l’Antarctique, créant un paysage sonore inconfortable, résumant le climat actuel du monde.

Ce thème, choisi par Anaïs Dunn, s’inscrit ainsi dans la continuité de son travail notamment des sculptures abordant les pollutions ou le rapport aux ressources. -->[www.anaisdunn.com]

Breathing Ice, 2020 © Anaïs Dunn
Breathing Ice, 2020 © Anaïs Dunn
 
Eau noire : « Cela fait toujours du bien de parler de la pluie et du beau temps ou l’incontrôlable mécanique des
Eau noire : « Cela fait toujours du bien de parler de la pluie et du beau temps ou l’incontrôlable mécanique des pollutions intérieures » 2010 © Anaïs Dunn

Doté pour créer

Le Prix de la jeune création du verre français est un concours, ouvert aux artistes créateurs diplômés dans le domaine du verre depuis moins de 10 ans, et qui utilisent ce matériau pour leurs œuvres. Créé en 2018, le prix a notamment pour vocation d’aider à l’éclosion des talents en soutenant la créativité. Le/a gagnant(e) reçoit une dotation de 5 000 € pour la réalisation du projet d’œuvre présenté.
Les projets présentés peuvent aborder différents domaines: le design, l’objet décoratif, la sculpture, la performance...

Portrait d’Anaïs Dunn, photo © Arianna Sanesi
Portrait d’Anaïs Dunn, photo © Arianna Sanesi

Son parcours

Après avoir obtenu un Diplôme des Métiers d’Art Sculpture métal à l’ENSAAMA Olivier de Serres, et deux diplômes (DNAP et DNSEP Art) à la HEAR (Haute Ecole des Arts du Rhin) de Strasbourg, entrecoupés d’une formation de 6 mois au Département Verre du fameux College of Art d’Edimbourg, dans le cadre d’ERASMUS, Anaïs Dunn (36 ans) a exposé et fait des interventions artistiques en milieu scolaire ou en milieu spécialisé. Sa dernière exposition, intitulée "Dépaysage", a eu lieu à la Galerie de Louise à Brest.
Ses œuvres sont entrées dans les collections publiques d’Artothèque de Saint-Cloud et du Musée des Beaux-Arts de Brest. Le Musée du verre de Carmaux a présenté deux de ses créations, en 2012, lors de l’exposition "Trans_verre".

Pour suivre les différentes étapes de la réalisation du projet « Tension paysage » cliquez « ICI » [lien vers le site du Musée du verre Carmaux].

*Les membres du jury du Prix de la jeune création du verre français 2020 : Stanislas Colodiet (directeur du CIRVA de Marseille), Bettina Tschumi (spécialiste du verre contemporain), Véronique Brumm (directrice du Musée Lalique), Amélie Bannwart (conservatrice du département du verre au MUDAC, Lausanne), Alain Bégou (verrier), et pour la 3CS, Laurent Subra (directeur du Musée de Carmaux) et Jean-François Kowalik (Vice-Président Culture à la 3CS).

close