Cépage gamay de bouze, domaine de la Charmoise (Touraine). Photo © Pierre d'Ornano

Lors de sa conférence de presse du mercredi 23 septembre (lire notre article du 26/09/2020), Jérôme Despey, président du Conseil spécialisé « vin et cidre » de FranceAgrimer, a annoncé, pour la récolte 2020, une estimation de volume de 45 millions d’hectolitres (Mhl). Un niveau supérieur de 6% à 2019 « qui était une des plus faibles récoltes des cinq dernières années en France », a-t-il rappelé, et qui se situe dans la moyenne quinquennale.

Photo : Cépage gamay de bouze, domaine de la Charmoise (Touraine) © Pierre d’Ornano

Un millésime 2020 prometteur

« La récolte a démarrée en août dans pratiquement tous les bassins de production avec une avance remarquable par rapport à 2019, et exceptionnelle dans le grand-est, avec 1 mois d’avance. Seul le secteur du sud-est, impacté par la grêle de printemps, est en baisse dans les prévisions. L’épisode cévenol de ce mois de septembre a impacté la récolte, mais la quasi-intégralité de la vendange avait été rentrée. Enfin une partie seulement des vignes en bordure de rivière dans le Gard et ne nord-est héraultais ont été emportées », a déclaré le représentant de la filière. Il a aussi précisé que cette récolte présentait des éléments très intéressants sur le plan qualitatif, liés à un été chaud et à la maturité tout en soulignant que le niveau, en volume, de récolte n’était pas exceptionnel dans la situation difficile que connaît la filière vin.

UE : moyenne quinquennale en hausse

Parmi les grands pays européens producteurs, pour l’Espagne il a été annoncé une estimation de volume en hausse, à 42 millions d’hectolitres contre 37 M hl en 2019. L’Italie serait, elle, en léger repli à 47 M hl. Enfin, plus globalement, au niveau de l’Union Européenne la moyenne quinquennale serait en progression. Ces estimations de récoltes, qui restent à confirmer, positionneraient le vignoble français au 2ème rang des producteurs européens en 2020, devant l’Espagne et derrière l’Italie. Un classement qui serait, s’il était confirmé, inchangé par rapport à celui de 2019.

close